The Elder Scrolls Online

Posez-nous vos questions : Pot-pourri 11

Voici les réponses à quelques-unes de vos questions concernant les campagnes, le crochetage de serrures et autres sujets dans notre article du jour.

Si vous cherchez à en apprendre davantage sur The Elder Scrolls Online, vous êtes au bon endroit. Toutes les deux semaines, nous traitons quelques questions provenant de fans comme vous, posées par mail ou sur les réseaux sociaux. Voici donc un nouveau lot de réponses. Et si vous avez de nouvelles questions, écrivez-nous à community@elderscrollsonline.com, tweetez-la ou passez nous voir sur Facebook ou Google+.


Lorsqu’on entre dans une campagne avec sa guilde, y a-t-il un nombre limite de membres pouvant s’y inscrire après que la limite de joueurs a été atteinte dans la campagne ? - Ando Amaranon

Oui, les campagnes sont dotées d’une limite floue au nombre de participants venus d’une même alliance. Il y a une certaine tolérance qui vous permettra de rejoindre vos amis ou les membres de votre guilde, même dans une campagne complète, mais cette tolérance est elle aussi limitée. Vous pourrez rejoindre des campagnes avec vos amis, mais nous voulons éviter qu’une Alliance ramène trop de participants supplémentaires, ce qui nuirait à l’équilibre des forces en présence.


J’ai une question sur les guildes. Est-il possible de rejoindre une guilde de PNJ avec n’importe quelle alliance ? Par exemple, faut-il forcément appartenir au Domaine aldmeri pour rejoindre la guilde des mages, ou chaque alliance a-t-elle sa propre guilde ? - André Sommer

Il n’est pas impératif d’être un Altmer pour intégrer la guilde de mages. Les personnages des trois Alliances pourront entrer à la guilde des mages tout comme celle des guerriers : ni l’une ni l’autre ne s’est ralliée à un camp dans le conflit qui fait rage à Cyrodiil. Elles préfèrent utiliser leurs ressources à la résolution de problèmes plus importants (du moins à leurs yeux), comme la lutte contre les Daedra ou la protection de connaissances en péril.


Je me rappelle que vous aviez annoncé la possibilité de choisir un prénom et un nom de famille. Pourra-t-on aussi utiliser une liste fixe d’articles, prépositions et deuxièmes prénoms, ou serait-ce aller trop loin ? Pour des personnages comme Mjoll la Lionne, et les Argoniens qui ont des noms comprenant plusieurs mots. – Phane

Vous pouvez utiliser plusieurs espaces dans le nom de votre personnage, ce qui rend possibles tous les exemples que vous mentionnez. En fait, la limite actuelle est de quatre traits d’union, apostrophes ou espaces au total. Cela permet d’imaginer tout un tas de noms, comme Nh’yen le Ter-Grol. Ce sera particulièrement pratique pour les joueurs qui souhaitent donner des noms canoniques à leur Argonien ou leur Khajiit !


J’ai joué à de nombreux jeux multijoueurs, et 99 % d’entre eux partagent le même problème qui finit par tuer tout le plaisir du jeu. Lequel ? La captation de mobs. Vous savez, les abrutis qui vont dans les zones où les joueurs farment ou essaient de monter de niveau et tuent tous les monstres avant eux. Y aura-t-il un système pour empêcher cela dans ESO ? – Emily

Combattre les ennemis de votre alliance – PNJ ou PJ – devrait être une occasion inespérée pour tous les héros. Nous ne comptons pas dissuader l’entraide à Tamriel en diminuant l’expérience ou le butin que l’on peut recevoir après une âpre victoire. Si vous aidez quelqu’un à tuer un ennemi avec lequel il se bat déjà, vous ne le priverez que d’une partie de la fierté qu’il aurait ressentie à l’éliminer seul. Il sera seul à percevoir l’expérience et le butin. Si vous avez infligé assez de dégâts ou apporté assez de soutien, vous recevrez peut-être vous aussi de l’expérience et du butin, supplémentaires. Et si vous constituez un groupe tous les deux, vous en récolterez encore plus…


Dans le Pot-pourri numéro10, vous avez dit que lors d’une mort en JcJ, il était possible de « réapparaître dans un fort de votre alliance (s’il n’est pas attaqué) ». Quand un fort est-il considéré comme étant attaqué ? Suffira-t-il qu’un joueur seul vienne rayer le vernis de la porte pour que le fort soit officiellement assiégé ? - Ando Amaranon

Une forteresse sera considérée comme « attaquée » lorsque des dégâts suffisants auront été infligés à un de ses éléments (comme un mur ou une porte). Quelques rayures ne constitueront pas une menace pour une forteresse, et ne suffiront pas à alerter toute une alliance. Si un drapeau de capture passe d’une alliance à une autre, la forteresse ou ses ressources seront aussi considérées comme assaillies.


Lorsqu’on crochète une serrure, un autre joueur peut-il venir vous tuer pendant que vous l’ouvrez ? – Brenden Warren

Tamriel est un lieu dangereux. Si vous baissez votre garde pendant que vous vous concentrez sur un crochetage, vous pouvez vous faire attaquer. Les PNJ ennemis n’hésiteront pas à le faire, et les PJ hostiles seront ravis de vous prendre au dépourvu. Mais on ne sait jamais quelle fortune pourrait contenir ce coffre… peut-être de quoi justifier qu’un ami vienne garder vos arrières ?


Aurons-nous la chance de rencontrer un ancêtre de M'aiq le Menteur ? - Jan S.

Nous avons justement croisé une personne de ce nom il n’y a pas longtemps, et lorsque nous lui avons posé cette même question, voilà ce qu’il a répondu : « Dans le développement de n’importe quel projet – et l’on peut considérer un arbre généalogique comme une sorte de projet – vient un moment où il faut choisir entre bâtir sa propre légende, et aider autrui à bâtir la sienne. Mais cela dit, pourquoi la souris a-t-elle volé le fromage ? »


Comment le crochetage fonctionne-t-il exactement dans ESO ? Donnez-nous des détails ! - Toni Ćelić

Lorsque vous tenterez de crocheter une serrure dans ESO, vous verrez des pênes. Grâce aux crochets que vous porterez dans votre sac, il faudra les forcer à prendre la bonne place. Si vous ouvrez l’œil, le jeu vous donnera des indications visuelles et audio sur la position correcte à leur donner. Mais il faudra aussi lutter contre la montre, et vous méfier de l’environnement hostile (voir plus haut). Pour un aperçu rapide du crochetage, regardez la vidéo « Collecte & Exploration » à 1min10.


La première fois que nous verrons une forteresse, sera-t-elle offerte au premier venu, ou aux mains des Impériaux ? – Dominic Hoggart

Omnis cyrodiila est divisa in partes tres … Au commencement, tout Cyrodiil sera divisé en trois parties égales, chacune aux mains d’une alliance. Selon la région des différentes forteresses, mines, fermes et autres objectifs, ils seront défendus par des troupes de l’alliance pertinente. Bien sûr, nous nous attendons à ce que cela change rapidement, et dès lors, ce sera toujours à vous de défendre les objectifs de votre zone, et de capturer ceux des ennemis.


Dans Skyrim, on pouvait obtenir un compagnon vampire, la charmante Sérana. Je sais qu’elle est née ans la Première Ère… y a-t-il une chance qu’elle apparaisse dans le jeu ? – dovanator

Sans doute pas, malheureusement. Rappelez-vous, Sérana fut emprisonnée dans un cercueil de pierre au cours de la Première Ère, et n’en sortit qu’à la Quatrième, la période où se déroule Skyrim.


Outre devenir empereur (un bref instant), pourra-t-on gagner d’autres grades en JcJ ? Par exemple, pourrai-je devenir capitaine ou général de mon Alliance, ou obtenir un certain statut en fonction du nombre d’ennemis que j’aurai tués ? Les alliés et les ennemis pourront-ils voir l’échelle de notre accomplissement en JcJ ? – Jenny Sart

Le système de classement JcJ vous permettra de remporter de nombreux titres militaires. Vous pourrez aussi accomplir de nombreux hauts faits, et apparaître sur des tableaux de classement selon le nombre de Points d’alliance que vous aurez marqués au cours d’une campagne. Ces classements se mettent à jour environ toutes les 10 minutes, et peuvent être filtrés par classe, par alliance et par score général.


Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.