Une lettre du Maître du savoir d’ESO pour la communauté

06/02/2019

Comme les parchemins l’avaient prédit, notre Maître du Savoir nous quitte pour se lancer dans une nouvelle aventure. Voici la lettre d’adieu que Lawrence Schick adresse à la communauté d’ESO.

 

Pour des raisons familiales, je quitte ZeniMax Online Studios et mon rôle de Maître du Savoir de The Elder Scrolls Online après une longue et gratifiante carrière à ce poste. L’équipe de la Communauté m’a demandé de vous écrire une lettre d’adieu sur le temps que j’ai passé à cataloguer les connaissances rassemblées sur Tamriel pour ESO.

Eh bien, je n’en ai pas envie ! Au lieu de parler de moi et de ces fragments de savoir épars, je vais parler de vous, la communauté des joueurs d’ESO, et de ce que VOUS représentez pour ce savoir ; si vous voulez en apprendre davantage sur moi et ce qu’ESO a représenté pour moi, vous le comprendrez entre les lignes de ce bref essai.

Tamriel est un monde de fantasy inhabituel, car il a été créé au fil du temps, par de nombreux contributeurs, plutôt que par une seule vision. Les équipes de Bethesda Game Studios ont fini par comprendre que, pour un monde interactif, cette construction composite était plus une vertu qu’un problème, un élément qu’il fallait intégrer et incorporer dans la conception de Tamriel. Ainsi fut-il décidé que toute l’histoire, la mythologie et la culture de the Elder Scrolls, ce que nous appelons son Savoir, seraient présentées non pas d’en haut, mais toujours selon le point de vue de personnages vivant dans le monde qu’ils décrivaient. Et ces descriptions peuvent varier, voire se contredire, ce qui forcera les joueurs à décider de ce qui est vrai et de ce qui ne l’est pas.

Tamriel est un monde dont toute l’histoire, passée et à venir, est décrite dans les mystérieux et changeants Parchemins des Anciens, qui parlent toujours de ce qui pourrait être, plutôt que de ce qui est. Et cela convient particulièrement à un jeu massivement multijoueur en ligne qui accueille des joueurs issus de cultures et nationalités si différentes. Quoi de mieux pour les personnages d’un jeu de rôle qu’un monde vaste composé de différentes cultures, chacune avec son histoire et ses mythes ? Vous pouvez être celui ou celle que vous voulez ! Intéressant, mais en quoi votre personnage croit-il ? Puisque toutes les histoires de ce monde viennent de personnages de l’univers, et que vous pouvez les écouter et lire leurs livres, à vous d’en décider. Et de quoi qu’il s’agisse, c’est aussi légitime que les croyances d’un autre personnage, joueur ou non, car votre personnage vit dans le même monde qu’eux.

Et ce que votre personnage dit, fait et croit s’intègre aussi à ce monde. Pour vous, et pour tous ceux qui partagent cette expérience, ce qui s’est passé fait à présent partie de l’univers. Les personnages non-joueurs sont là, prêts à vous raconter leur histoire, mais c’est vous qui donnez vie à ces histoires, parce que votre personnage a un avis, des choix significatifs, ce qui n’est pas le cas des PNJ. En outre, les actions de votre personnage persistent pour vous, et les histoires que vous avez racontées, les expériences que vous avez partagées avec vos amis, persistent dans votre mémoire. Vous venez d’ajouter à l’histoire de Tamriel.

Et pas seulement dans vos souvenirs, car Tamriel est un monde en développement constant, et la direction qu’il prendra dépend de ce que vous avez fait et de vos réactions ! Les développeurs sont très attentifs à ce que vous aimez et ce qui vous déplaît. Des personnages récurrents comme Razum-dar et Naryu Virian ne reviennent pas parce que les développeurs en ont envie, mais parce que VOUS avez dit aux développeurs que les moments passés avec ces personnages étaient marquants et mémorables. Ce que vous faites en Tamriel, et ce que cela vous inspire, oriente les développements à venir.

J’espère que vous comprenez l’immensité de la contribution de votre communauté à ESO et notre monde collectif de Tamriel. Le Savoir de the Elder Scrolls est une vaste mosaïque composée de pierres-histoires colorées, et au fil du temps, les développeurs et les joueurs, en un perpétuel dialogue, remplissent les interstices de nouvelles histoires, de nouvelles expériences qui se lient aux anciennes et rendent le monde plus riche, plus complexe.

Alors, soyez la personne que vous voulez en Tamriel, issu de la culture que vous voulez jouer, avec les croyances qui expriment le mieux sa personnalité et son histoire. Qui que vous soyez, vous avez votre place. Ce monde vous appartient.

***

De la part de tout ZOS, merci à Lawrence de nous avoir guidés dans ce monde incroyable et souvent contradictoire de the Elder Scrolls. Sans tes connaissances, ta sagesse, ta passion, et bien sûr ta patience, notre jeu ne serait pas ce qu’il est devenu. Merci !

Plus sur Annonces