Présentation de personnages : Za'ji et Caska  

24/09/2019

D'innombrables fripouilles et malfrats considèrent le Sud d'Elsweyr comme leur foyer, mais les bandits du Bond Parfait, Za'ji et Caska, sont certainement parmi les plus hauts en couleur. Lisez notre présentation de personnages pour en apprendre plus sur ces bons à rien de Khajiits néanmoins charismatiques que vous rencontrerez bientôt dans le Pack de jeu téléchargeable Dragonhold !

 

Extrait du journal d'Aéliah Renmus

Cher Journal,

Aujourd'hui, j'ai rencontré la paire de Khajiits la plus intéressante qui soit. Sur les quais. Oui, oui, je sais… Mon père m'a interdit de fréquenter cette partie de la ville, mais tant que le général n’en sait rien, où est le mal, hein ?

Bref, Za'ji et Caska. Ce sont des pirates ! Enfin, je crois. Ou des contrebandiers ? Un truc pas tout à fait légal en tout cas, j'en suis convaincue. Za'ji s'est présenté comme le capitaine du meilleur navire à n’avoir jamais navigué sur la Mer de Topal. Il a baptisé son bateau le Bond Parfait. N'est-ce pas un nom splendide ? J'espère qu'il me laissera les accompagner en mer un jour ! Je pourrais être une excellente pirate, enfin, si mon Général de père ne me surveillait pas autant. Za'ji est l'un des plus petits Khajiits, les dagi-rahts, d'après ce que j'ai appris depuis que mon père et sa légion se sont installés ici à Senchal. Il est ouvert, énergique et du genre fanfaron, mais pas désagréable. Plus amusant qu'arrogant. Et je suis presque sûre qu'il était un peu saoul. Je sais de quoi je parle, j'ai bien vu les soldats de mon père s'enfiler du vin quand ils ne sont pas en service.

Caska, elle, est une senche-raht, ces immenses chats de bataille. Elle avait l'air de se ficher de tout, mais en même temps elle rayonnait d’assurance et de puissance. Je suis quasi sûre qu'il lui suffit de se redresser de toute sa hauteur et de toiser la foule de haut pour mettre fin à une bagarre, mais j'ai eu l'impression que ça ne la dérangerait pas de devoir sortir les griffes à l'occasion. Contrairement à son capitaine, sa voix était grave et douce. Je l'ai trouvée rassurante et apaisante, mais j’imagine qu’elle pourrait aussi bien terroriser un portemort. Elle m'a expliqué avec une économie de mots exemplaire qu'elle était la seconde du Bond. Après quoi elle a ajouté d'un ton parfaitement désinvolte « et puis j'empêche Za'ji de faire quoi que ce soit qui nous ferait tuer. » Elle en avait l'air plutôt fière.

* * *

Cher Journal,

Les autochtones ont commencé à surnommer la légion de mon père « les Boucliers de Senchal ». Je suppose que ça veut dire qu'ils nous ont finalement acceptés dans leur communauté. Et j'ai trouvé le moyen de semer les soldats que le Général a affectés à ma surveillance, au moins quand j'en ai vraiment besoin. Comme aujourd'hui. Je leur ai filé entre les doigts pour me faufiler à bord du Bond parfait pour ma première vraie sortie depuis que mon père nous a fait emménager ici. Le Capitaine Za'ji, fidèle à lui-même, m’a accueillie avec une révérence théâtrale. Quel charmeur ! Et il est extrêmement fier de son navire. Le Bond est un superbe vaisseau, j'avoue, j'en suis tombé amoureuse dès que nous avons hissé les voiles et que nous nous sommes éloignés de la côte dans un rugissement de vent. Za'ji a beau être excentrique, il n'en est pas moins un capitaine très compétent, et je l’ai constaté dès le début de notre traversée. Il commandait son équipage de la même manière que mon père dirige sa légion, et toutes ces brutes de pirates travaillaient en harmonie sous ses ordres pour garder le Bond droit sur sa quille. C'était impressionnant et j'espère avoir de nouveau l'occasion de naviguer avec Za'ji et son équipage. C'était… exaltant !

Et tandis que la proue du Bond fendait les flots, Caska n'était jamais loin de son Capitaine. J'ai peu entendu l'énorme Khajiit, mais en même temps, elle n'a guère besoin de parler. Lorsque Za'ji donnait un ordre, elle se contentait de l'appuyer d'un subtil hochement de tête ou d'un regard noir. Et dans les rares cas où Za'ji donnait un ordre qu'elle désapprouvait, Caska ne prenait pas la peine de lui en faire reproche. Elle se contentait de secouer la tête et de gronder une correction. Par exemple, à un moment donné, Za'ji a attrapé une corde et s'est hissé pour regarder par-dessus bord et a crié « à bâbord toute ! » Caska a secoué la tête et corrigé « à tribord. » Pas le moins du monde décontenancé ou énervé par cette remontrance, Za'ji a répondu : « Oui, voilà, l'autre bâbord. »

Lorsque le navire est rentré dans la baie de Senchal et s'est approché des quais, j'étais assise aux côtés de Caska, profitant de sa présence tranquille. Je me sentais paisible, comme ça, à côté de l'immense Khajiit. Sa question m'a donc pris par surprise. « À quel arbre souhaites-tu grimper, petite ? » m'a-t-elle demandé. Ne comprenant pas ce qu'elle voulait dire, vu qu'il n'y avait pas d'arbre dans la baie, ni même près du port de Senchal, j'ai commencé à bredouiller en cherchant une réponse. Elle m'a sorti de mon embarras en reformulant sa question pour mon esprit non-Khajiit. « Qu'est-ce que tu veux faire de ta vie, Aéliah ? » Je n'étais pas certaine de savoir quoi dire. On ne m'avait encore jamais posé cette question. Et puis soudain, sans prévenir, une réponse m'est venue à l'esprit. « Je veux aider les gens, ai-je déclaré. Peut-être en tant que soldat, comme mon père. Ou en tant que pirate, comme Za'ji et toi. Quelque chose comme ça. Je veux me rendre utile et vivre des aventures. Ça a sûrement l'air bête, mais c'est ce que je veux faire. » Caska a hoché la tête et déclaré « Ça paraît raisonnable. » Puis elle a baissé son menton sur sa poitrine, fermé les yeux et s'est endormie.

Quelle extraordinaire journée !

* * *

Cher Journal,

Mon père, le Général, a décidé que je pouvais lui être utile. Je vois bien qu'il n'approuve toujours pas, mais il m'a demandé de profiter de mes relations avec des Khajiits comme Za'ji et Caska pour agir en tant qu'intermédiaire entre eux et les Boucliers de Senchal. Une sorte d'ambassadrice. Il m'a probablement demandé cela pour surveiller plus facilement mes allées et venues, mais je ne peux pas m'empêcher d'être flattée. Et puis, maintenant, Za'ji et Caska sont devenus mes deux meilleurs amis. Oh, ils se disputent tout le temps, mais ils sont aussi loyaux l'un envers l'autre. Za'ji respecte son équipage, il se soucie de leur bien-être et il a du flair pour débusquer les meilleures aventures. Et puis son enthousiasme est contagieux. Mais en dépit de toute la ruse et la bonne humeur de Za'ji, c'est en fait Caska qui garde le Bond parfait à flot. C'est elle qui s'assure des réparations du navire, s'occupe des approvisionnements et paie l'équipage. Et c'est elle qui les protège tous. Personne ne peut battre Caska dans un combat loyal. À vrai dire, même dans le cas contraire, je ne suis pas sûre qu'elle puisse être vaincue. Entre eux deux, le Bond parfait ne pourrait pas être entre de meilleures pattes.

***

Les obstacles sont déjà nombreux pour les entrepreneurs khajiits qui essayent de survivre dans la région sans foi ni loi du Sud d'Elsweyr, sans parler de faire des bénéfices ! Mais qui a la chance d'être munis d'une morale élastique et d'une preste embarcation, les opportunités ne manquent pas. Vous n'avez qu'à demander à Za'ji et Caska. Avez-vous hâte d'en apprendre plus sur ces deux bandits ? Dites-le-nous sur Twitter @TESOnline_FR, Instagram, ou Facebook.

Plus sur Présentation d’un personnage