Érigez le sanctuaire daedrique parfait grâce à ces cinq conseils des développeurs

14/05/2021

L'équipe de développement d'ESO partage cinq conseils de création d'univers et d'utilisation de l'éditeur de maison pour vous permettre de prouver votre dévotion au Prince Daedra de votre choix.

On trouve des sanctuaires dédiés aux Princes Daedra dans de nombreux recoins lugubres de Tamriel et grâce à l'éditeur de maison d'ESO, vous pouvez même montrer votre dévotion à votre seigneur dans l'intimité de votre propre demeure. Cependant les Daedra sont variés et hauts en couleurs et leur ériger un sanctuaire n'est pas si simple.

Pour vous aider à créer un sanctuaire qui fera la fierté de votre prince protecteur, nous avons demandé conseils à deux membres de l'équipe de développement d'ESO. Kimberly Mallas, conceptrice de niveaux, et à Cullen Lee, concepteur de systèmes nous livrent leurs secrets pour la création de monde et l'utilisation de l'éditeur de maison.

Pensez dès le début à l'atmosphère et aux premières impressions

Kimberly : Je cherche toujours à déterminer le type d'atmosphère que doit dégager l'environnement. Il y a une énorme différence entre une prairie ensoleillée et une caverne humide, alors penser aux couleurs, aux textures, à l'éclairage et aux habitants constitue une bonne première étape. Cela dit, chercher à intégrer quelque chose d'inattendu dans un lieu donné peut aussi être amusant et donner quelque chose d'unique tout en restant cohérent !

Cullen : Complètement ! Un autre élément clef à prendre en compte est la manière dont vos invités se rendront dans votre sanctuaire. Quelle sera leur première impression ? S'agit-il de leur destination ou ne feront-ils que passer par votre sanctuaire ? Vous pouvez utiliser les éléments que Kim vient de citer pour guider les gens dans l'espace et faire en sorte qu'ils découvrent votre travail sous son meilleur jour.

Ombre et lumière sont de puissants outils

Utilisez l'environnement pour planter le décor

Cullen : Une bonne question à vous poser est de savoir comment vous voulez que vos visiteurs se sentent lorsqu'ils entrent dans ce lieu. Des formes irrégulières et des objets brisés donnent une atmosphère anxiogène, tandis que des formes lisses et des fleurs procurent plus facilement un sentiment de sérénité. Pour un sanctuaire dédié à Shéogorath, vous voudrez sans doute un environnement qui donne l'impression d'être déséquilibré ou chaotique. En revanche, un autel consacré au Vil Clavicus pourrait être accueillant à première vue, mais présenter quelques subtils éléments qui vous mettent en alerte et suggèrent que c'est un peu trop beau pour être vrai.

Kimberly : Dans l'idéal, lorsqu'on crée un univers, on veut un environnement qui attire immédiatement le joueur dans l'histoire. Les ténèbres sont optimales pour ceux qui ont une affinité avec le royaume de Nocturne. Cependant nous ne pouvons pas toujours contrôler l'environnement et invoquer une nuit perpétuelle, dans ce cas nous aurons besoin d'utiliser ce que nous avons pour planter le décor. Par exemple, en choisissant un intérieur sombre, comme une grotte ou une pièce faiblement éclairée, à laquelle on pourra ajouter un brouillard épais rappelant la brume lugubre du Crépuscule éternel ainsi qu'un décor dans des tons vifs de bleu et de violet. Ajoutez à cela quelques lumières spectrales et vous aurez une excellente base de travail pour un autel dédié aux ombres.

Racontez une histoire

Kimberly : Une excellente façon de raconter une histoire consiste à se poser de nombreuses questions, puis à y répondre visuellement. Par exemple, je pourrais placer un squelette dans le jeu et chercher à expliquer comment il a péri sans utiliser de mots. Que faisait cet individu ici ? Quelles sont les causes de son trépas ? Y a-t-il un moyen de le montrer visuellement ? De simples accessoires peuvent s'avérer très utiles, et par exemple suggérer que cet aventurier avait placé sa foi dans le mauvais Prince Daedra.

Cullen : Tout à fait ! Une bonne astuce consiste à commencer par des questions et réponses relativement évidentes pour mettre les gens dans l'ambiance générale, avant de progresser vers des liens plus subtils. Pour reprendre l'exemple de Kim, vous pourriez d'abord montrer deux squelettes près d'une cuisine macabre : l'un allongé comme s'il essayait de fuir avec une sacoche de poisons, et l'autre affalé contre un mur voisin, tenant un couteau. Si vous parvenez à faire comprendre que le premier squelette a été assassiné, les gens verront que vous racontez une histoire et ne vous contentez pas de placer des squelettes pour créer une ambiance effrayante. Ensuite, plus tard, vous pourrez leur montrer à quoi servait cette sacoche de poison…

Utilisez des éléments thématiques et concentrez l'attention sur l'objectif

Cullen : Pour les sanctuaires, il est important de garder l'accent sur l'autel lui-même et de s'assurer que tout le reste de la scène le souligne au lieu d'en détourner l'attention. Si vous avez une excellente idée pour un élément extérieur en accord avec votre thème, mais qui ferait de l'ombre à votre sanctuaire, vous pouvez l'ajouter plus tard dans le parcours du visiteur. Cela étant dit, il n'y a pas vraiment de règles lorsqu'il s'agit de vénérer un Daedra, alors suivez votre instinct !

Kimberly : J'aime garder à l'esprit les différents éléments thématiques associés à chaque Prince Daedra et les incorporer à chaque fois que l'occasion se présente. Par exemple, le feu et le soufre s'accorderont parfaitement avec un mobilier sombre et effilé pour les adorateurs de Mérunès Dagon, tandis qu'un enchevêtrement de feuillages hanté par la présence de viles créatures séduira davantage les adeptes d'Hircine.

Utilisez des éléments thématiques pour créer la bonne impression

Utilisez les fonctions avancées de l'éditeur de maison

Cullen : Si vous n'avez pas essayé les nouvelles fonctionnalités que nous avons ajoutées à l'éditeur au fil des ans, cela vaut vraiment la peine de prendre quelques minutes pour vous familiariser avec elles ! Le « Réglage précis » est idéal pour des manipulations de précision, mais aussi très pratique pour vous assurer que tout est bien aligné à au bon angle. Une astuce que j'utilise souvent consiste à placer soigneusement quelques pièces de référence avec le « Réglage précis », puis à aligner le reste du mobilier sur ces points de repère.

Une fois que vous avez obtenu un ensemble de meubles à votre goût, pensez à les lier entre eux pour vous simplifier la vie. Si vous liez de petits éléments à un plus grand, vous pouvez toujours modifier les petits individuellement, mais également déplacer l'ensemble du groupe en une seule fois en changeant les réglages de l'élément le plus grand.

Kimberly : Ma fonction préférée de l'éditeur de maison, c'est le mode « Précision » afin de redresser des objets un peu trop penchés ou changer l'unité de mesure. Quoique je n’utiliserai que très peu ces réglages si j'érigeais mon sanctuaire daedrique à la gloire de Shéogorath. Dans ce cas, j'ajouterais probablement des meules de fromage empilées de façon relativement bancale à mon temple biscornu.

Montrez-nous votre sanctuaire

Nous espérons que ces conseils de création d'univers et d'utilisation de l'éditeur de maison vous aideront à bâtir le parfait sanctuaire à la gloire de votre Prince Daedra préféré. Bien sûr, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise manière d'exprimer votre dévotion. Que cet article vous ait inspiré à créer un nouveau sanctuaire ou que vous ayez toujours eu chez vous un endroit dédié à l'un des seigneurs d'Oblivion, on veut tout voir ! Envoyez-nous des copies d’écran, des vidéos, et des visites guidées de vos sanctuaires sur Twitter, Instagram, ou Facebook et nous les partagerons avec le reste de la communauté d'ESO. Lâchez-vous !

Poursuivre la lecture