Présentations du personnage —Sœur Celdina

05/10/2021

Grande prêtresse de l’Ordre de la Flamme éveillée, les origines de Sœur Celdina sont aussi mystérieuses et sinistres que sa présence. Découvrez l’une des plus ferventes adeptes de Dagon dans cette nouvelle Présentation !


Gouverneur Keshu,

J’ai le regret de vous informer que, malgré tous les efforts de la Brigade d’ivoire, nous n’avons toujours pas localisé la grande prêtresse de cette nouvelle secte vouée à Mérunès Dagon, l’Ordre de la Flamme éveillée. Les rares adeptes que nous avons pu interroger étaient de récentes recrues qui ne savaient presque rien de cette organisation. On m’a parlé d’individus aux titres aussi accueillants que Dévastateur, Disastrix ou Porteruine, mais presque aucun individu identifié.  J’ai fini par apprendre un nom qui mérite notre attention : une certaine Sœur Celdina.

Autant que j’aie pu le déterminer, Sœur Celdina ne se trouve pas actuellement au Bois noir. C’est un autre Dagoniste qui est responsable de nos problèmes actuels. Mais elle semble avoir signé plusieurs témoignages lus par différentes recrues. Certains affirment qu’elle supervise l’entraînement de certains novices triés sur le volet dans une citadelle secrète « loin d’ici ». Plus intéressant encore, j’ai relevé des indices selon lesquelles Sœur Celdina aurait été liée à la cour des Empereurs des Longères, il y a vingt à vingt-cinq ans.

Puisque cette période est antérieure à mon entrée en service, j’ai demandé au conseiller Lovidicus s’il se souvenait d’une femme de ce nom à l’époque où il servait en Cyrodiil. Voici sa réponse :

« Sœur Celdina ? Je m’en souviens bien. Elle est arrivée à la Tour d’Or blanc en 2E 556 ou 557, sous le règne de l’empereur, et elle est restée en Cyrodiil trois ou quatre ans. C’était une prêtresse brétonne, grande, aux yeux sombres perçants. Son attitude était assez froide, autant qu’il m’en souvienne. Je la décrirais comme forte et sculpturale, avec une présence et une attitude qui captivaient l’attention. Je n’oublierai jamais la manière étrange qu’elle avait de me fixer dans les yeux, jusqu’à ce que je me sente obligé de détourner le regard.

Je n’ai jamais tout à fait compris quelle sorte de prêtresse elle était, ni ce qu’elle faisait à la cour. À l’époque, l’empereur Moricar s’entourait de toutes sortes de conseillers à la personnalité douteuse. Des sorciers de la Crevasse, des mystiques, des charlatans, des flagorneurs, des arrivistes et autres. Parfois, Sœur Celdina semblait ne jamais le quitter, mais elle lui apportait rarement le moindre conseil devant le reste de la cour. Et à d’autres périodes, elle disparaissait pendant des mois, occupée les Dieux seuls savent où.

Un jour, j’engageai des enquêteurs pour tâcher d’en apprendre davantage sur son compte et sur les conseils qu’elle pouvait apporter à l’empereur Moricar. Ils découvrirent qu’elle avait grandi dans un prieuré près de Havre-Tempête, recueillie alors qu’elle était orpheline par les prêtres de Magnus. La horde crevassaise de Durcorach pilla le prieuré en 2E 541, et elle fut emmenée en captivité avec les autres. Lorsqu’elle refit surface, plusieurs mois après l’attaque du prieuré, c’était pour renoncer à ses vœux et à son ordre. Elle quitta Daguefilante pour Leyawiin et disparut entièrement vers 2E 544. Je ne saurais vous dire ce qu’elle fit de la décennie suivante. Mais un jour, elle se présenta à la Tour d’Or Blanc et à l’empereur Moricar, qui lui attribua un poste mineur à la cour. Quelques années plus tard, elle quittait la cour tout aussi soudainement, et je ne la revis jamais.

Vu ce que nous savons à présent des allégeances secrètes des Empereurs des Longères et de l’ascension de l’Ordre de la Flamme éveillée, je ne serais pas étonné que Sœur Celdina ait été prêtresse de Mérunès Dagon à la cour de Moricar. Ce dernier n’en aurait pas parlé, c’est son fils qui commit l’erreur de le révéler. Mais je n’ai jamais vu Sœur Celdina arborer le symbole sacré de Magnus ou prononcer une seule prière en son nom. »

Voilà tout ce que j’ai pu découvrir sur Sœur Celdina. J’aimerais avoir de meilleures nouvelles à vous apporter. Qui que soit cette Sœur Celdina, elle se trouve pour l’heure hors de notre atteinte. Si elle apparaît à Leyawiin, nous ferons de sa capture notre priorité. Mais en attendant, il nous reste un Grand prêtre mystérieux à démasquer, et les sympathisants de la Flamme éveillée observent nos moindres faits et gestes.

Votre fidèle serviteur,

Capitaine Rian Liore

Brigade d’ivoire de Leyawiin

 

Vous pourrez en apprendre davantage sur Sœur Celdina et ses plans pour Tamriel dans le prologue de Deadlands, déjà disponible gratuitement pour tous les joueurs d’ESO, puis dans le Pack de jeu téléchargeable Deadlands dont la sortie est imminente. Avez-vous hâte de découvrir enfin le plan de Mérunès Dagon en ce qui concerne les habitants de Tamriel ? Sœur Celdina y joue assurément un rôle important. Dites-le-nous via Twitter, Instagram et Facebook.

La suite de quêtes prologue de Deadlands est disponible sur toutes les plateformes, et gratuite pour tous les joueurs d’ESO. Le Pack de jeu téléchargeable Deadlands arrivera le 1er novembre sur PC/Mac et Stadia, et le 16 novembre sur Xbox et PlayStation.

Poursuivre la lecture